• Partager:

Partager cette page

2 commentaires

Mourir, avec ou sans Dieu.

 

Claustrophobe agréée… dimanche dernier, je me suis retrouvée coincée dans l’ascenseur.

- Mon Dieu,  non!

Quelques secondes se sont écoulées avant que je retrouve mon aplomb et réussisse à ouvrir la porte. Je ne suis pas à jour avec mes croyances, mais j’ai encore ce réflexe de l’enfance par moment d’interpeller Dieu. Il fait partie de ma vie sans en faire partie. Je suis dans l’air du temps.

Le film m’a fait voyager sur cette question de Dieu. Parler de la mort remet les croyances à l’ordre du jour. Ma première entrevue avec Michel Doré, un athée pur et dur, fut très percutante pour moi. Son discours appuyé sur l’histoire de l’évolution et sur la science semblait sans faille. Dieu n’existe pas. Je n’étais pas préparée à cela, encore moins à ses questions et c’est avec une certaine gêne que je lui est déclaré que le jour de ma mort je croyais retrouver les personnes que j’avais aimées. Il fallait que j’exprime cette dernière croyance qui m’habitait et dont soudainement, je n’étais plus tout à fait  certaine. Fin de l’entrevue. J’ai repris mon souffle, mon enregistreuse et suis repartie la tête en effervescence.

Imaginer pendant quelques minutes qu’après la mort, ce soit le vide absolu a placé ma vie au premier plan tout à coup. Est-ce que j’aurais fait des choix différents si j’avais été athée ? Comment est-ce que j’aurais survécu à mon enfance.

Je ne suis sûre de rien, mais quand je cesse de m’étourdir et que je me dépose paisible dans le silence, il y a en moi cette sensation d’être connecté à plus grand que moi. L’impression de faire partie d’un  tout. Durant ces moments de grâce, ce n’est pas mon intellect qui fait des sienne. C’est autre chose de plus mystérieux.

Dans notre société performante et contrôlante, nous avons de la difficulté avec le mystère. 

"L'intuition est un don sacré et la rationalité en est un loyal serviteur »

Albert Einstein

Je crois en une vie après la mort, tout simplement parce que l’énergie ne peut pas mourir, elle circule, se transforme et ne s’arrête jamais.

Je vous invite tous à partager avec moi vos croyances, vos réactions, car nous faisons tous partie de cette vaste communauté humaine. Prenez le temps d’y penser et de partager.

 

  1. Je viens tout juste de regarder votre film et je peux vous dire qu’il me fait du bien. Effectivement, ce passage avec Michel Doré m’a blessée, fait mal… parce que j’ai besoin de croire que ce court moment que nous passons ici-bas, n’est qu’une partie de notre évolution. Quand il dit qu’il retourne au Cosmos, je pense qu’il nous dit que son âme retourne au grand Tout, donc, comme il le dit, rien ne se crée, rien ne se perd… il continue à travers le Cosmos pour revenir probablement.

    Votre dernière image m’interpelle. Je me suis déjà dit que quand nous mourons, on naît ailleurs, on continue notre évolution et on rallume la chandelle jusqu’à ce qu’on aille au bout de la cire.

    J’ai une cousine qui est en train de partir et votre film me fait du bien. J’ai une relation très proche (mon fils) qui est en train de mourir et là aussi vous me faites du bien.

    Merci de l’avoir fait, au détriment de votre paix par grand bout de temps, pour mieux nous la faire partager.

    Roxane Beauchamp

  2. Bonjour Mme Beauchamps

    Merci pour votre commentaire. Vous traversez des émotions très intenses présentement. Ça me touche beaucoup de savoir que le film vous fait du bien.

    Accompagné son fils de la naissance à la mort, c’est tout une étape de vie. Je vous souhaite beaucoup de lumière, de paix et d’amour. À travers les différents deuils que j’ai vécu, j’ai acquis la conviction que rien ne peux nous séparer des gens que l’on aime. C’est dans le coeur que ça se passe… Un lieu de rendez-vous.

    Violette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>